Portail officiel de l'aide à la jeunesse en fédération Wallonie-Bruxelles

favorisimprimerenvoyer

Contact

Aide à la jeunesseaidealajeunesse.be

Demande de soutien ... Les services d'aide en milieu ouvert ...

Si vous cherchez des informations, si vous cherchez une aide ou un soutien, si vous éprouvez des difficultés: les services d’aide en milieu ouvert peuvent vous soutenir...

Le coup de pouce des AMO

  • L’exemple d’Alain

Alain a 14 ans. Il ne se sent pas très bien dans sa peau. Cela ne marche pas fort à l’école ; il a souvent des conflits avec ses professeurs, il est régulièrement convoqué chez le directeur. Le dialogue est difficile, il risque le renvoi. De plus, il est en pleine crise d’adolescence, il a parfois des difficultés dans ses relations avec sa famille. Il a parfois envie de tout envoyer promener.

Lors d’une activité sportive organisée par une AMO dans son quartier, il a parlé de ses problèmes à l’éducateur. Après avoir discuté longuement de sa situation, il lui a proposé une démarche d’accompagnement auprès de son école et de sa famille, afin de l’aider à renouer le dialogue.

  • L’exemple de Pol et Virginie

Pol et Virginie vivent dans un quartier d’une petite ville. Il n’existe pas d’infrastructures sportives et culturelles pour les jeunes ni de maison de jeunes. Il n’y a pratiquement rien à faire, les jeunes se réunissent donc sur la place, ils perturbent le calme du quartier et cela ne plait pas à tout le monde. Les relations avec le voisinage s’enveniment. Pol et Virginie connaissent deux éducateurs d’une AMO. En discutant avec eux et quelques copains. Ils décident d’envisager un projet pour obtenir un local pour créer une maison de jeunes. Malheureusement, les démarches à accomplir sont nombreuses et compliquées. L’AMO peut les soutenir activement dans ce processus.

  • L’exemple d’un quartier

Dans un petit village, plusieurs jeunes ont envie de se rendre au concert 0110 ayant pour but de lutter contre l’intolérance et l’irrespect organisé à une vingtaine de kilomètres de là. Malheureusement, en transports en commun, ce n’est pas possible. Ils ne sont pas loin de renoncer à cette soirée lorsque l’un d’eux en parle à l’éducateur de l’AMO. Ce dernier pense que ce projet pourrait amener un peu d’esprit civique et amener les jeunes à réfléchir sur le sujet, il décide donc de s’investir. Les jeunes et l’AMO décident alors d’organiser diverses activités, d’interpeller la commune afin de récolter assez d’argent pour pouvoir louer un car qui emmènerait les jeunes de ce village et des villages voisins à cette activité. Au retour, la soirée pourrait se poursuivre par une discussion sur le thème de la soirée.

L'aide des AMO ... Concrètement ...

<< Les autres types d'aides

Zoom sur...