Portail officiel de l'aide à la jeunesse en fédération Wallonie-Bruxelles

Aide à la jeunesse

Image d'exemple

Actu

Focus sur le métier d’intervenant éducatif en Équipe Mobile d’Accompagnement

8 EMA prennent en charge les mineurs en conflit avec la loi pour lesquels le Tribunal de la jeunesse impose une mesure d’accompagnement dans leur milieu de vie, ou une mission d’investigation et d’évaluation. Découvrons le métier passionnant des intervenants éducatifs qui réalisent les missions d’accompagnement, au travers d’une capsule vidéo.

Qu’est-ce qu’une EMA ?

Une EMA, c’est une équipe mobile d’accompagnement composée d’intervenants éducatifs mais également de psychologues et encadrée par un coordinateur et dont l’une des missions est d’accompagner les mineurs poursuivis du chef d’un fait qualifié infraction au sein de leur milieu de vie, en leur apportant une aide éducative, sociale et familiale et en soutenant leur projet.

Son intervention éducative auprès d’un jeune vise à la réinsertion sociale de celui-ci en s’inscrivant dans une démarche éducative et restauratrice. Elle se centre sur ses besoins spécifiques, le soutient, l’amène à établir un bilan de ses ressources, de ses forces et de ses difficultés, et l’accompagne dans son processus de désistance. 

Elle a également pour objectif d'amener le jeune à augmenter son niveau de conscience concernant le sens et l'impact des faits pour lesquels il est poursuivi sur la ou les victimes, la communauté, sa famille et lui-même.

Si la prise en charge est centrée sur le jeune, elle implique également une collaboration étroite et une participation de la famille du jeune.

On compte huit équipes mobiles qui couvrent l'ensemble du territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Pourquoi un focus sur ces équipes ?

La réalisation d’une capsule vidéo sur le métier d’intervenant éducatif s’inscrit dans la volonté de développer une meilleure visibilité du travail réalisé par ces équipes et plus particulièrement de la fonction d’intervenant éducatif.

En effet, si le travail réalisé auprès des mineurs poursuivis du chef d’un fait qualifié infraction est fréquemment assimilé à la pratique des institutions publiques de protection de la jeunesse (IPPJ), le travail ambulatoire d’accompagnement réalisé auprès du même public par les EMA apparait davantage méconnu. Ces dernières, qui peuvent prendre en charge simultanément jusqu’à 360 jeunes en missions d’accompagnement et 25 jeunes en missions d’investigation et d’évaluation, constituent pourtant une réelle alternative au placement en IPPJ. En promouvant davantage le métier d’intervenant éducatif en EMA, nous souhaitons donc rendre visible la réalité de la fonction, la mettre en valeur et reconnaitre l’investissement professionnel dont font preuve les agents, au quotidien, auprès des jeunes et des familles qu’ils accompagnent.

Un autre objectif poursuivi par la capsule vise à susciter des vocations. En effet, le secteur de l’aide à la jeunesse est en recherche constante d’éducateurs ou intervenants éducatifs. Écouter nos quatre intervenants parler à cœur ouvert de leur métier, sans tabou, nous parait la meilleure manière de convaincre. C’est pourquoi la capsule sera adressée aux écoles qui organisent les formations d’éducateurs, d’assistants sociaux et assistants psy sur les territoires de Wallonie et de Bruxelles.

Et qu’en est-il des autres métiers ?

La réalisation de vidéos de promotion des métiers fait partie intégrante du « Plan d’actions de recrutement 2023 » et participe ainsi à la résolution de la problématique liée aux difficultés de recrutement au sein des services publics de l’aide et de la protection de la jeunesse.

Cette capsule est donc la première d’une série « capsules métiers » à venir. Une capsule relative au travail d’éducateur en IPPJ est en cours de réalisation, et d’ici quelques mois, nous nous intéresserons également au travail des délégués SAJ -SPJ. 

Bon visionnage !

Liens sur la thématique

Tous les articles