Portail officiel de l'aide à la jeunesse en fédération Wallonie-Bruxelles

Aide à la jeunesseaidealajeunesse.be

Image d'exemple

Actu

Mise à jour des indicateurs de l’Aide à la jeunesse

Dès son premier plan opérationnel en 2009, l’Administration générale de l’aide à la jeunesse a fixé, parmi ses axes stratégiques prioritaires, la nécessité de « nourrir la décision publique et politique » en faisant de l’administration « une administration forte qui assure un pilotage diagnostic et prospectif du secteur de l’aide à la jeunesse, sur base d’éléments probants ». Ces indicateurs ont été mis à jour et augmentés.

De cet axe est alors née la volonté de se doter de véritables indicateurs de pilotage permettant d’améliorer nos connaissances sur l’activité du secteur de l’aide à la jeunesse et les jeunes pris en charge, et, dès lors, de renforcer la décision publique en la matière.

La démarche a été initiée, le 11 octobre 2010, avec la participation à la journée franco-québécoise « Quels référentiels pour le pilotage des politiques de protection de l’enfance ? », organisée par l’Observatoire national de l’enfance en danger (ONED) à Paris. Cette journée a permis à l’AGAJ de nouer des contacts avec des experts français et québécois en matière de pilotage des politiques publiques concernant l’aide et la protection de la jeunesse et d’esquisser de futures collaborations et pistes de travail.

Dans les suites, l’organisation d’un séminaire de travail et de partage autour d’expériences venues d’ailleurs, en 2011, a permis de lancer concrètement le processus par une réflexion avec une série d’experts, tant de la Fédération Wallonie-Bruxelles qu’internationaux (Nico Trocmé - Université Mc Gill à Montréal - et Eric Paulus - Haute Ecole de travail social et santé (EESP) de Lausanne).

En 2013, une recherche a été menée en collaboration avec le professeur Marc Demeuse de l’Université de Mons, spécialisé dans la construction d’indicateurs et en conduite de réunion d’analyse, et des expert du secteur afin de définir un ensemble cohérent d’indicateurs jugés les plus pertinents pour objectiver le secteur.

En 2016, en prolongement de ces travaux, l’AGAJ a souhaité finaliser la production de ces indicateurs par la collaboration avec Jérôme Pieters (chercheur au Centre Liégeois d’Etude de l’Opinion - CLEO) de l’Université de Liège. Ce travail a permis de développer, à partir de la base de données interne « IMAJ » (système d’enregistrement informatisé des différentes interventions donnant lieu à une prise en charge individuelle de mineurs d’âge décidée par les conseillers de l’aide à la jeunesse, les directeurs de la protection de la jeunesse et les magistrats de la jeunesse), les routines informatiques et les analyses nécessaires à la production de ces différents types d’indicateurs.

Enjeu majeur induisant un véritable changement culturel, il s’agit d’un processus appelé à se poursuivre : ces indicateurs sont, en effet, appelés à être mis à jour de façon régulière et à se compléter par la suite en fonction des évolutions du secteur et de la base de données.

Cette 2e édition reprend une déclinaison de 13 indicateurs, présentés sous la forme d’une série de fiches portant sur les dimensions jugées déterminantes des prises en charge des jeunes.

La publication au format PDF à télécharger.

Liens sur la thématique

Tous les articles