Portail officiel de l'aide à la jeunesse en fédération Wallonie-Bruxelles

Aide à la jeunesseaidealajeunesse.be

Image d'exemple

Actu

Le code de la prévention, de l’aide à la jeunesse et de la protection de la jeunesse a approuvé par le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le mercredi 17 janvier 2018

INVITATION COLLOQUE En raison du succès et des nombreuses demandes, SUIVEZ la présentation du Code de l’aide à la jeunesse en DIRECT LIVE VIDEO sur internet ce vendredi 9 mars 2018 entre 8h30 et 16h30.

En raison du succès et des nombreuses demandes, SUIVEZ la présentation du Code de l’aide à la jeunesse en DIRECT LIVE VIDEO sur internet ce vendredi 9 mars 2018 entre 8h30 et 16h30.

https://www.enlignedirecte.be/conference-nouveau-code

Voici le lien vers la bande annonce:

https://www.youtube.com/watch?v=9QAHRE-I2H8&feature=youtu.be

Le Centre de recherches criminologiques de l’ULB organisera, vendredi 9 mars 2018, de 8h30 à 16h30, un colloque intitulé :
« Le code de la prévention, de l’aide à la jeunesse et de la protection de la jeunesse : connaître et analyser les changements »

Lieu : Auditoire Dupréel, ULB, Campus du Solbosch, bâtiment S –Avenue Jeanne 44 à 1050 Bruxelles

Entrée libre

Le code de la prévention, de l’aide à la jeunesse et de la protection de la jeunesse a été approuvé par le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le mercredi 17 janvier 2018

Parmi les avancées majeures du texte:

  • Le texte donne une place importante à la prévention, laquelle devient une politique spécifique.
  • Les actions de prévention pourront à l'avenir toucher des jeunes jusque l'âge de 22 ans (contre 18 ans aujourd'hui) afin, notamment,  de mieux les accompagner à la transition vers l'autonomie.
  • En matière de mesures d’aide et de protection : renforcement du droit des jeunes et des familles :
    • Meilleur accès aux pièces du dossier
    • Hiérarchisation des mesures en privilégiant d’abord le maintien de l’enfant en famille ou en famille d’accueil, le placement dans une structure d’accueil restant la mesure ultime
    • L’accord écrit du jeune bénéficiaire de l’aide est requis lorsqu’il y a un accord chez le conseiller, dès l’âge de 12 ans et non plus 14 ans, l’enfant étant alors obligatoirement assisté par un avocat. Cela implique l’obligation pour le conseiller de veiller à ce qu’un avocat soit désigné d’office si l’enfant n’en a pas.
  • En matière de mesures de protection des jeunes poursuivis du chef d’un fait qualifié d’infraction, le texte renforce toutes les mesures alternatives au placement en IPPJ, qui doit être la mesure ultime.
  • Le code fixe aussi un âge minimum de 14 ans pour être placé en IPPJ (Institution publique de protection de la jeunesse), que ce soit en régime ouvert ou fermé, sauf à titre exceptionnel (atteinte grave à l’intégrité physique).
  • Renforcement du caractère exceptionnel du dessaisissement ; les conditions permettant au tribunal de se dessaisir sont durcies

Les inscriptions doivent s’effectuer de manière individuelle.

Inscription obligatoire avant le 5 mars : thomas.rochet@ulb.ac.be

Attention : De gros travaux aux alentours de l’Université Libre de Bruxelles perturbent fortement à l’accès en voiture. Infos  : www.ulb.ac.be/mobilite/travaux.html

Le programme est ici.

Attention : De gros travaux aux alentours de l’Université Libre de Bruxelles perturbent fortement à l’accès en voiture. Infos  : www.ulb.ac.be/mobilite/travaux.html

Liens sur la thématique

Tous les articles